ROMAIN ALINAT- Private chef and caterer

Romain Alinat est un cuisinier marseillais de Oxford. C’est probablement à cause de ce lignage étrange qu’il a tellement plu à Valentine de Ganay desJardins de Courances… Mais nous reviendrons sur cet épisode de sa vie, relativement récent, et qui le fait aujourd'hui atterrir à Versailles.

  

Né près de Cassis, dans un paysage de Pagnol, ses premiers goûts lui ont été transmis par ses parents qui tous les deux cuisinaient et faisaient pousser 

ce qu’ils allaient cuisiner dans leur jardin : tomates, aubergines, salades, poivrons et des fruits comme les Parisiens ne peuvent pas s’en 

procurer : melons, fraises, abricots, pêches, prunes... Pendant les vacances, il aidait son grand-père dans son vignoble qui produisait le lourd Mourvèdre, un indispensable vin de table pour la communauté de Lodève (Languedoc) qui se boit aussi, coupé d’eau, le matin pour bien commencer la journée. On chassait le lièvre et le sanglier, on pêchait les anguilles et les écrevisses, on cueillait les plantes sauvages comestibles et les cèpes. La cuisine a donc d’abord été pour Romain un paysage et une promenade... 

  

Formé à l’école de restauration de Marseille, il a aiguisé ses talents culinaires auprès des meilleurs chefs de Provence. Mais c’est en 2006 qu’il s’affirme en étant élu parmi 37 chefs britanniques à la Biennale du mouvement Slow Food à Turin. De ce rassemblement naîtront le projet Terra Madre et le Salone del Gusto dont l'ambition était de créer un réseau de producteurs à l’échelle de la planète mais pas n’importe lesquels : des petites exploitations le plussouvent, une utilisation responsable des ressources naturelles et bien évidemment des fruits ou des légumes supérieurement goûteux. Des agriculteurs et des maraîchers soucieux aussi du traitement des travailleurs et bien sûr de la santé des consommateurs. Le sujet est non seulement toujours d’actualité mais on comprend aujourd’hui qu’il s’agit de l’avenir de notre planète.

 

A l'été 2015, Romain rencontre Valentine de Ganay au château de Courances. Elle commence tout juste son projet maraîcher ( aujourd’hui, 3 fois 3 ha selon 3 itinéraires techniques différents mais tous bio depuis 2015) et la conversion d’une plaine de 500 ha à l’agriculture biologique. Valentine évoque souvent la nécessité d’une « révolution agro-culturelle ». Et n’hésite pas à prétendre que Courances pourrait « nourrir Paris », elle précise qu’il s’agit d’une figure de style, pour se faire comprendre… Mais aujourd’hui, à Versailles, Romain ne prouve-t-il pas que cette vision pourrait ne pas être une utopie ?

 

Romain a travaillé avec Béranger Dauthieux et Lukasz Gburzynsk pour concevoir l’assolement nécessaire à cet Atelier culinaire et même donné un coup de main aux maraîchers sur la parcelle afin que vous puissiez goûter sa cuisine et celle des autres chefs amis qu’il a invité à se laisser inspirer par ce qu’aura produit la terre desJardins de Courances, un paysage étonnamment préservé et réinventé à seulement 50 km au sud de Paris.

Romain Alinat invente en fonction de ce qui lui aura fait envie au jardin, sa cuisine est simple, on recon

2016 Romain Alinat - Chef and Caterer- www.romainfoodevents.com   e enquiries@romainfoodevents.com   m 07920423474